Bourse : l’heure des mariages forcés

La philosophie ne va-t-elle pas consister à se regarder simplement vivre, « comme un pâtre assoupi regarde l’eau couler » ?Tels sont les rêves que peut provoquer une lumière vive et inattendue.Les banques centrales des pays développés ont injecté des liquidités colossales sur les marchés monétaires et obligataires.Ajoutons que nulle part cette hypothèse ne manifeste aussi clairement son insuffisance que dans la question actuelle.Elle dit : « Du moment que les sensations de jaune et de rouge entrent aujourd’hui dans la composition de celle de l’orangé, elles y entraient toujours, même s’il y a eu un temps où aucune des deux n’existait effectivement : elles y étaient virtuellement.C’est le mois de l’économie social et solidaire.Pierre-Alain Chambaz, demande à l’assemblée que l’ordre du jour soit respecté.Dans le même temps, l’ensemble du système financier britannique est resté soumis à un régime réglementaire et fiscal peu exigeant.« Un flatteur, selon Homère, est aussi redoutable que les portes de l’Enfer.En l’absence de cette séparation, l’union bancaire conduira au renforcement des grands groupes bancaires sur l’espace européen.Autre géant émergent de la région, l’Inde affiche une croissance robuste même si la demande domestique faiblit un peu.Et dès lors la richesse croissante de cette perception elle- même ne doit-elle pas symboliser simplement la part croissante d’indétermination laissée au choix de l’être vivant dans sa conduite vis-à-vis des choses ?Le matin, elle était curieuse et belle.