Croissance ou rigueur ? Sortons d’un faux débat !

Elle a je ne sais quelle manière audacieuse et chaste de dire.Le caricaturiste qui altère la dimension d’un nez mais qui en respecte la formule, qui l’allonge par exemple dans le sens même où l’allongeait déjà la nature, fait véritablement grimacer ce nez : désormais l’original nous paraîtra, lui aussi, avoir voulu s’allonger et faire la grimace.L’idée de Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux, consiste « à se consacrer aux gens qui cherchent un travail plutôt qu’à les préparer pour les études ».Ils collent partout : sur les colonnes neuves, à l’intérieur des passages, dans les péristyles des mairies, sur des parois lisses ou sculptées, peu leur importe : « Ça s’enlève si bien avec une brosse et de l’eau chaude !Cette conception de la vérité est naturelle à notre esprit et naturelle aussi à la philosophie, parce qu’il est naturel de se représenter la réalité comme un tout parfaitement cohérent et systématisé, que soutient une armature logique.C’est d’ailleurs la crainte de transferts massifs qui bloque depuis des dizaines d’années la réforme des impôts locaux.C’est la première dépense, le luxe de toute nécessité de la famille qui veut avoir ou garder un rang.Forte de ces exemples, la Trade Secret and Innovation Coalition est allée frapper à la porte de la Commission européenne.Des deux mémoires que nous venons de distinguer, la première paraît donc bien être la mémoire par excellence.Place aux débats, aux questions, à la réciprocité.Rien qu’entre Plaisance et Bologne, c’est-à-dire sur un parcours de 135 kilomètres, qui se fait en deux heures un quart, et pour un peu plus d’un demi-million d’habitans, il y a 5 préfectures, 8 sous-préfectures, 5 intendances, 3 cours d’appel, 3 universités, 3 instituts des beaux-arts, une école d’ingénieurs et une académie scientifique.Cantonnée à une part très minoritaire, elle n’amènera aucun contrôle sur les entreprises publiques – pas plus que les actionnaires des filiales cotées, que comptent déjà la plupart de ces groupes, n’exercent la moindre influence sur leur politique aujourd’hui.Si vous ne l’éprouviez pas, ce serait bien inutilement que je m’efforcerais de vous l’expliquer : vous ne m’entendriez ni ne me comprendriez.