Immobilier : la fausse bonne nouvelle

S’ils étaient doués du moindre sens historique, les Français comprendraient que leur existence, dès maintenant, ne peut avoir d’autre base que la compréhension et le culte du beau.L’histoire garde encore les souvenirs de la révolution américaine de 1776, de la révolution française de 1789, des mouvements de décolonisation des années 1960 et du printemps arabe de 2011.Le maire arriva chez Mascagni : « Savez-vous jouer de tous les instrumens ?Eu égard aux nombreuses expériences menées sur le territoire français ces dernières années, et qui ont développé des compétences organisationnelles reconnues dans le monde entier, l’Etat et les collectivités doivent s’appuyer sur le mouvement sportif associatif pour organiser les plus grands événements internationaux et développer, pour ce faire, une politique de coopération solidaire.Mais plus la distance décroît entre cet objet et notre corps, plus, en d’autres termes, le danger devient urgent ou la promesse immédiate, plus l’action virtuelle tend à se transformer en action réelle.Les nouvelles technologies répondent à un besoin d’automatisation et de performance, qui a rapidement débordé du seul monde du travail et de l’industrie : elles ont investi nos maisons, nos voitures et notre vie de tous les jours.La conception d’un vide naît ici quand la conscience, retardant sur elle-même, reste attachée au souvenir d’un état ancien alors qu’un autre état est déjà présent.Notre confrère Christian Navlet, tente de répondre.Mais nulle évolution n’est plus riche que celle de Zeus, le dieu souverain de la Grèce.Il n’est pas seulement présent, il est agissant : c’est par lui, et par lui seulement, que nous pouvons mouvoir d’autres parties du grand corps.Au lieu d’une discontinuité de moments qui se remplaceraient dans un temps infiniment divisé, il apercevra la fluidité continue du temps réel qui coule indivisible.Et le jeune homme, reprenant sa souple et longue allure, s’est dirigé vers la cabane, là-bas, le long de la haie de fusains.Il nous fournira l’occasion d’écarter certaines ob­jections, de dissiper certains malentendus, et surtout de définir plus nette­ment, en l’opposant à d’autres, une philosophie qui voit dans la durée l’étoffe même de la réalité.

Publicités