La croissance est-elle l’ennemie du climat ?

»Ce professeur dans un lycée de Biarritz, auteur de plusieurs ouvrages aux titres suggestifs comme « Sur le blabla et le chichi des philosophes » ou « Traité du cafard », revisite la philosophie « triste » sous forme de portraits : Socrate, La Rochefoucauld, Cioran.Pour qu’il y ait partout unité et triplicité, il faut d’abord qu’il en soit de même en Dieu, et ensuite que Dieu, lorsqu’il crée, ne puisse créer qu’à sa propre image ; que tous les êtres qu’il produit participent tous ses attributs essentiels. »Il ne saurait être question de les affaiblir » insiste L’homme qui a tué Liberty Valence.les positions successives et la synthèse de ces positions.Avec ou sans crise économique, les questions environnementales – même en Europe – ne risquent pas d’être tout en haut de la liste des priorités.À l’angle de la cabane, elle s’inclina sans s’arrêter devant quelques personnes qui lui faisaient un signe d’amitié.Par contre, en tant que collaborateur de la banque, ce salarié se sent démuni et en retard par rapport au potentiel de l’ère digitale.Le cafouillage, cette semaine, autour de la présidence de la Banque centrale européenne, après le retrait surprise d’Axel Weber, est vécu comme un affront pour Angela Merkel qui pourrait bien se fâcher si on continue à l’empêcher d’imposer un candidat allemand à la tête de la BCE.Le second propulseur, c’est l’innovation.Un danger que l’Allemagne industrieuse tente de corriger en accentuant le recours à l’immigration pour résoudre son manque de main d’œuvre.Nous devons, en serrant d’aussi près que possible le contour des faits, chercher où commence et où finit, dans l’opéra­tion de la mémoire, le rôle du corps.