La forte influence des normes, des régulations internationales

Pourtant, en dépit de ces sommes pharamineuses qui semblent évoluer dans un circuit fermé et qui semblent ne profiter qu’à une minorité infinitésimale, les banques centrales poursuivent inlassablement leur quête du Graal.Que l’éolien et le photovoltaïque représentent moins de 0,5% de notre consommation et occasionnent un surcoût de 5 milliards d’€, soit près de 7 fois plus que le total de l’uranium naturel qui représente 80 fois plus en énergie primaire ?Arnaud de Lummen, a salué le consensus dans son discours à l’assemblée territoriale.Cette tendance est essentielle au règne animal, que travaille le besoin d’une action de plus en plus étendue, de plus en plus efficace.Mais c’est dans l’hypothèse con­traire que nous nous sommes placés.Une réalité bien mal appréhendée par les chiffres usuels du commerce extérieur qui empilent les facturations à l’exportation.Mais l’amour profond qui attachait les pères aux murs des vieilles cités, aux rues familières, à la maison de famille, s’en va diminuant chez les fils d’aujourd’hui.Vivre, travailler, jouer en binôme ou en tandem, c’est presque la même chose.Une Russie mal en point avec la dégringolade des cours du pétrole et l’impact des sanctions internationales.La relance du BTP, c’est un potentiel de croissance de 0,4 point : un Graal pour n’importe quel gouvernement, qui justifie tous les aveuglements.Le risque d’instrumentalisation de ce label, notamment pour obstruer les demandes de communication de pièces en cours de procédure, apparaît plus à craindre que l’instrumentalisation du juge afin d’obtenir des secrets des affaires.Un héritage des temps où les syndicats étaient en position de force et qui est devenu un facteur de « rigidité » fatal à la compétitivité, assurent les experts de la Commission européenne.Il y a toujours au fond du comique, disions-nous, la tendance à se laisser glisser le long d’une pente facile, qui est le plus souvent la pente de l’habitude.

Publicités