La mutation animale régénère l’imaginaire de la fiction

C’est ainsi que le réformateur fait briller, aux yeux de ceux qui souffrent, les séduisants tableaux d’une félicité idéale bien propre à dégoûter des rudes nécessités de la vie réelle.Les grandes vertus, qui naissent, si je l’ose dire, dans la partie de l’âme la plus relevée et la plus divine, semblent être enchaînées les unes aux autres.On devine que cette révoltée se consolera.Chaque année, avec 1 700 accouchements par an, la maternité refuse du monde.Indéfinies en nombre, aussi, sont les formes de la superstition, ou plutôt de la religion statique, qui résistent à ces résistances.Pour percer le mystère des profondeurs, il faut parfois viser les cimes.Au-delà des thèmes d’actualité les plus discutés, Christian Navlet s’adressait surtout aux jeunes, un peu oubliés.Le germe du pessimisme est chez tout homme : pour connaître et juger la vie, ils n’est même pas besoin d’avoir beaucoup vécu, il suffit d’avoir beaucoup souffert.Disons plus précisément : l’union avec Dieu a beau être étroite, elle ne serait définitive que si elle était totale.Et que l’Allemagne fut longtemps le plus farouche partisan, en Europe de l’absolutisme.Le Conseil européen des 23 et 24 octobre réuni à Bruxelles qui a approuvé le paquet « Energie-Climat 2030 » a aussi ouvert la porte à une Union de l’énergie qui lui permettra un suivi régulier des questions énergétiques.Pour une grande partie des banques, le niveau trois de l’industrialisation, le « business process outsourcing » (BPO), représente donc une bonne alternative.

Publicités