La politique britannique à reconstruire

Aux Etats-Unis, l’inégalité la dilapide.Nous sentons bien alors que la ligne parcourue entre deux arrêts se décrit d’un seul trait indivisible, et qu’on chercherait vainement à pratiquer dans le mouvement qui la trace des divisions correspondant, chacune à chacune, aux divisions arbitrairement choisies de la ligne une fois tracée.Côté dollar maintenant, les moins : la situation budgétaire désastreuse, au niveau fédéral mais aussi au niveau des États et des villes, avec un krach obligataire imminent.Prenez la clé de votre essai virtuel.On sait que l’excitation du nerf optique par un choc extérieur ou par un courant électrique donnera une sensa­tion visuelle, que ce même courant électrique, appliqué au nerf acoustique ou au glosso-pharyngien, fera percevoir une saveur ou entendre un son.agence d e reputation aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Est vraiment sage celui qui, sans présumer d’avance qu’on cherche à le tromper ou qu’on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses ».On conçoit la conclusion que chacun doit tirer de ce type d’article : faire l’Europe avec les Français est une chimère et l’Allemagne doit évidemment s’éloigner de ce voisin incorrigible et dangereux.Comment ne pas remarquer que l’on peut être profond mathématicien, savant physicien, psychologue délicat en tant que s’analysant soi-même, et pourtant comprendre de travers les actions d’autrui, mal calculer les siennes, ne jamais s’adapter au milieu, enfin manquer de bon sens ?Peut-être la crainte entre-t-elle en effet pour quelque chose encore dans la compassion que les maux d’autrui nous inspirent ; mais ce ne sont toujours là que des formes inférieures de la pitié.Ils renouent aujourd’hui avec leur rythme de croissance potentielle d’avant crise et leurs PER, c’est-à-dire le multiple qui rapporte les cours boursiers aux profits, est à des niveaux qui leur permet d’envisager assez sereinement une normalisation des taux d’intérêt.Il n’est donc absolument pas pensable d’adhérer aux théories des marchés parfaits et efficients.La question est celle-ci : Le Mal (il est clair que je parle ici du mal qui n’est pas la conséquence nécessaire de notre infirmité native) est-il imputable à l’action des lois sociales naturelles ou au trouble que nous faisons subir à cette action ?

Publicités