L’Allemagne pense l’Europe comme une affaire allemande

Le Cercle Santé Innovation, think tank indépendant que j’ai fondé avec l’ensemble des fédérations d’offreurs de soins, avance aujourd’hui des propositions pour réformer en profondeur cette institution et lui redonner efficacité et légitimité, tout en sauvegardant ses principes fondateurs de solidarité.Un délire, une hallucination, une idée fixe sont des faits positifs.Une pensée, laissée à elle-même, offre une implication récipro­que d’éléments dont on ne peut dire qu’ils soient un ou plusieurs : c’est une continuité, et dans toute continuité il y a de la confusion.Plaçons-nous donc dans cette hypothèse, et demandons-nous comment la perception consciente s’explique.Certes, la France a la capacité d’atteindre l’objectif fixé par le Président de la République : dégager le premier solde touristique de tous les pays européens.Mais c’est à l’intérieur même de la vie que nous con­duirait l’intuition, je veux dire l’instinct devenu désintéressé, conscient de lui-même, capable de réfléchir sur son objet et de l’élargir indéfiniment.Pourtant la vision fait ce miracle.Suivons le progrès insensible par lequel il fait grandir ses pantins, les anime, et les amène à cet état d’indécision finale où, sans cesser d’être des pantins, ils sont pourtant devenus des hommes.Je collectionne les gravures où sa belle figure est dessinée.Ces travaux doivent juste permettre de faire un état des lieux de ce qui est », explique Pierre-Alain Chambaz .Elles s’y sont imprégnées par avance de notre géométrie, de sorte que notre faculté de penser ne fait que retrouver, dans la matière, les propriétés mathématiques qu’y a déposées par avance notre faculté de percevoir.

Publicités