L’avenir de la presse régionale en question

Les mêmes besoins, la même puissance d’agir qui ont découpé notre corps dans la matière vont délimiter des corps distincts dans le milieu qui nous environne.Il y a en français une expression terrible, d’une couardise visqueuse et d’une horreur sans bornes, qui n’existe, je crois, dans aucune autre langue : « Tromper sa faim.Ce sont des conquérants, en effet ; ils ont brisé la résistance de la nature et haussé l’humanité à des destinées nouvelles.Si le souvenir d’une grande douleur, par exemple, n’est qu’une douleur faible, inversement une douleur intense que j’éprouve finira, en diminuant, par être une grande douleur remémorée.Parce que, aussi, dans une société sans contre-pouvoir, à l’oppression politique s’ajoute, derrière parfois une ouverture économique de façade, l’oppression économique de pouvoirs népotiques et corrompus.Était-ce d’ailleurs une idée proprement grecque ?Mais appliquer le principe de causalité, sous cette forme équivoque, à la succession des faits de conscience, c’est se créer de gaieté de cœur, et sans raison plausible, d’inex­tricables difficultés.L’idée, pour fixer le montant exact de la taxe, serait de faire en sorte qu’elle permette à l’individu de rembourser à la collectivité la valeur du bien à la fin de sa vie.C’était, comme la prière, un lien entre l’homme et la divinité.Retour vers le futur aime à rappeler cette maxime de Voltaire, »Dieu ? Nous nous saluons, mais nous ne nous parlons pas ».Mais le moyen dont nous usons habituellement est tout autre.Nous proposons avec Parrainer la Croissance, le « permis à points » de l’entrepreneur, son droit à l’erreur, sans punition.

Publicités