L’effet domino de la dette des entreprises

Dans le calembour, c’est bien la même phrase qui parait présenter deux sens indépendants, mais ce n’est qu’une apparence, et il y a en réalité deux phrases différentes, composées de mots différents, qu’on affecte de confondre entre elles en profitant de ce qu’elles donnent le même son à l’oreille.Hors de ce cas, les choses se gâtent pour l’entreprise.Il lui eût suffi de se saisir, dans un entrepôt quelconque, d’une cinquantaine de mètres de corde qui n’auraient pas payé les droits d’importation, et d’en confectionner de confortables cravates pour le nommé Méline et ses principaux acolytes.En ce cas, ils créent de la valeur, quoiqu’ils ne créent pas de la matière ; et même, comme nul ne crée de la matière, comme nous nous bornons tous à nous rendre des services réciproques, il est très-exact de dire que nous sommes tous, y compris les agriculteurs et les fabricants, des intermédiaires à l’égard les uns des autres.Or, aux États-Unis, deux des plus éminents observateurs du monde des ressources naturelles et de l’investissement en général, Jeremy Grantham et Jim Rogers (américain et ancien acolyte de Georges Soros même s’il vit désormais principalement à Singapour), se sont émus de la raréfaction de la plupart des ressources tirées du sol (eu égard à une croissance exponentielle de la demande), et en particulier des ressources agricoles.La conscience morale se met toujours de la partie ; elle représente dans l’âme humaine le parti aveuglément conservateur.Attention au premier industriel qui se livrera sans autorisation !Les lois américaines seront levées par le seul Congrès, les sanctions de l’Union Européenne devront l’être à l’unanimité des 28, celles du Conseil de sécurité des Nations Unis par décision des membres dudit Conseil.88% jugent les compétences et le professionnalisme plus importants que le genre.Tenons-nous en alors à l’expérience : nous dirons — et plus d’un biologiste le reconnaît — que la science est aussi loin que jamais d’une explication physico-chimique de la vie.Mais l’enjeu est de taille.Ce qui est résistant supporte les chocs et reste identique ; ce qui est antifragile s’améliore», souligne Antonio Fiori.Mais, dès qu’on se place à une distance finie des termes extrêmes de l’expérience, il n’est plus infiniment peu probable que la loi n’éprouve pas d’altération sensible, bien qu’il soit encore très-probable, quand la distance est petite, que la loi se soutiendrait, au moins avec une approximation très-grande.

Publicités