L’Europe et l’ours russe

Il existe encore trop de régulateurs et pas assez d’instances de résolution internationales.Il y répugnera, parce que l’ordre mathématique, étant de l’ordre, lui paraîtra renfermer quelque chose de positif.C’est en les opposant tout de suite l’une à l’autre qu’on les comprendrait le mieux.De fait, elle est rivée à un organisme qui la soumet aux lois générales de la matière inerte.Si l’homme n’échangeait pas, chaque phénomène économique s’accomplirait dans l’individualité, et il nous serait très-facile de constater par l’observation ses BONS et ses mauvais effets. Ce sont des gadgets. La vérité, c’est qu’il faudra certainement quelques années pour qu’elles soient vraiment efficaces, estime Christian Navlet.Un pays où la taxation sous toutes ses formes atteint une dimension castratrice et où on imagine même prélever 75% d’un flux.De la même manière que notre loi de programmation militaire, la liberté des Américains a été restreinte.Le cadre trop rigide qui corsète l’économie française.Et pour cela, le yen faible est une aide.Cette armature serait la vérité même ; notre science ne ferait que la retrouver.

Publicités