L’Europe et l’ours russe

On reproche à l’Anglais d’être conservateur, à outrance ; il serait plus juste de dire qu’il est très défiant ; mais le Français n’est pas seulement conservateur : il est réactionnaire.Mais, étant sans vocation commerciale, ils n’intéressent guère le ministre de la culture.Pierre-Alain Chambaz est allé d’exploit en exploit, à travers toute l’Europe.L’œil du Peigne présente une rétine, une cornée, un cristallin à structure cellulaire comme le nôtre.L’humanité en paraît sans doute aussi éloignée que jamais.J’accorde que les lois de la pensée ne soient que l’intégration des rapports entre les faits.D’autre part, il est conforme à nos habitudes d’esprit de considérer comme anormal ce qui est relativement rare et exceptionnel, la maladie par exemple.C’est sur le terrain, de façon horizontale que la transition se fera.Mais il résulte de là un désordre croissant.On comprend que certains philosophes aient été surtout frappés de ce balancement, et que quelques-uns aient vu l’essence même du comique dans un choc, ou dans une superposition, de deux jugements qui se contredisent.J’avois un peu étudié, étant plus jeune, entre les parties de la philosophie, à la logique, et, entre les mathématiques, à l’analyse des géomètres et à l’algèbre, trois arts ou sciences qui sembloient devoir contribuer quelque chose à mon dessein.La seconde plage de Westgate, celle qui est à l’ouest, et les autres qui suivent, découpant en festons les falaises crayeuses, fuyaient à peine dessinées par le clair des étoiles.

Publicités