Pourquoi réformer l’impôt sur les sociétés ?

A trop souvent laisser le haut de gamme aux autres nous avons subi de plein fouet la compétitivité des productions milieu et bas de gamme.Si elle ne s’exprimait pas ainsi, elle barrerait la route au progrès d’une autre morale, qui ne vient pas directement d’elle, et qu’elle a tout intérêt à ménager.D’ordinaire, l’une des deux tendances recouvre ou écrase l’autre, mais, dans des circonstances exceptionnelles, celle-ci se dégage et reconquiert la place perdue.C’est un vrai problème plaide Working blog qui regrette le « sauve qui peut » général, y compris quand il s’agit de faire accepter le principe d’une facilitationMais le principe auquel on est conduit par la considération du mécanisme universel, et qui doit lui servir de substrat, ne condense plus en lui des concepts ou des choses, mais des lois ou relations.Si l’on en a jugé autrement, c’est à cause des états anormaux qui préludent souvent chez eux à la transformation définitive.Mais ce n’est qu’une tendance.L’emploi délaissé devrait ne pas trouver preneur si chaque salarié a la possibilité d’arbitrer en faveur d’un autre emploi.Par succès il faut entendre, quand il s’agit de l’être vivant, une aptitude à se développer dans les milieux les plus divers, à travers la plus grande variété possible d’obstacles, de manière à couvrir la plus vaste étendue possible de terre.Concernant les actions européennes, rien ne préfigure pour l’instant de rebond significatif.Je ne veux point par cette observation vous induire à supposer la sensibilité par tout où elle ne paraît pas ; car, en bonne philosophie, il ne faut jamais rien supposer ; mais je sais que nous sommes dans une ignorance COMPLÈTE à cet égard.Afin d’être moins tributaire de ces variations de volumes et de prix des hydrocarbures, l’Azerbaïdjan a engagé un processus ambitieux de diversification de son économie vers des secteurs non pétroliers, comme l’agro-alimentaire, le développement durable, les infrastructures et les hautes technologies.Mais cette formule en est encore à ses premiers balbutiements en France, contrairement aux pays anglo-saxons et scandinaves, aux Pays-Bas et à la Suisse, où des sociétés déjà spécialisées dans les nouvelles formes de travail, se sont lancées dans le recrutement de binômes.