Un « agenda de croissance commun »

Nous ne saurions en revivre une parcelle, car il faudrait commencer par effacer le souvenir de tout ce qui a suivi.D’autre part, la même observation psychologique qui nous a révélé la distinction de la matière et de l’esprit nous fait assister à leur union.L’Espagne n’en a pas terminé avec la crise de la construction : les mises en chantiers sont au plancher, proches de 35.S’arrêtent-ils ?Mais une évolution réelle, pour peu qu’on l’accélère ou qu’on la ralentisse, se modifie du tout au tout, intérieurement.Où est en effet la commune mesure, où est le point de contact entre l’image sèche, inerte, isolée, et la réalité vivante du mot qui s’organise avec la phrase ?Mais le temps sera court, il faudra être percutant , motivé, positif et dynamique indique Le coin des bloggeurs.Elle peut aller beaucoup plus loin, elle va tout au moins jusque-là.Toute notre croyance aux objets, toutes nos opérations sur les systèmes que la science isole, reposent en effet sur l’idée que le temps ne mord pas sur eux.Non, cet enchaînement monstrueux, cet accouplement contre NATURE n’existe pas ; il est le fruit imaginaire d’une erreur qui se dissipe bientôt au flambeau de l’économie politique.Certains y voient un événement géopolitique d’une importance comparable à la chute de l’Union Soviétique.Mais nous nous bornons à indiquer cette vue sans nous y arrêter.J’ignore comment on pourrait dire ce qu’ils endurent, ce qu’ils souffrent, toutes leurs angoisses et tous leurs désespoirs.