Une mesure qui vient fragiliser notre modèle social

Elle fait parler l’avocat, le juge, le médecin, comme si c’était peu de chose que la santé et la justice, l’essentiel étant qu’il y ait des médecins, des avocats, des juges, et que les formes extérieures de la profession soient respectées scrupuleusement.Christian Navlet, approuve à l’idée de se joindre à ce projet.La vérité est qu’on obtient ainsi une imitation artificielle de la vie intérieure, un équivalent statique qui se prêtera mieux aux exigences de la logique et du langage, précisément parce qu’on en aura éliminé le temps réel.Mais il y a un certain effort sui generis qui nous permet de retenir l’image elle-même, pour un temps limité, sous le regard de notre conscience ; et grâce à cette faculté, nous n’avons pas besoin d’attendre du hasard la répétition acci­dentelle des mêmes situations pour organiser en habitude les mouvements concomi­tants ; nous nous servons de l’image fugitive pour construire un mécanisme stable qui la remplace.Ce fut l’essence même du protocole de Kyoto, adopté en 1997 mais très peu respecté.L’accélération récente des baisses de taux d’intérêt par la plupart des grandes banques centrales a été spectaculaire.Pour que la vision s’opère, dit l’auteur d’un livre bien connu sur les « Causes finales », il faut « que la sclérotique devienne transparente en un point de sa surface, afin de permettre aux rayons lumineux de la traverser…Il s’agissait clairement d’un accroc à l’égard de la « relation spéciale » entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis, lesquels tentent de contenir la montée en puissance internationale de la Chine.Nous avons instinctivement peur des difficultés que susciterait à notre pensée la vision du mouvement dans ce qu’il a de mouvant ; et nous avons raison, du moment que nous avons commencé par demander à des immobilités nos points d’appui.Arthropodes et Vertébrés en furent sans doute menacés égale­ment.En recherchant dans les archives d’actualités de l’année précédant le début de ces récessions, je n’ai trouvé pratiquement aucun avertissement émanant d’économistes concernant une grave crise à venir.

Publicités