Une période charnière de l’évolution humaine

Entrepreneurs, intrapreneurs, nous pouvons tous devenir les acteurs de ce changement.Le premier est qu’à l’origine de ce grand mouvement il y eut une impulsion ou une secousse qui ne fut pas d’ordre philosophique.Nous avançons très lentement, des crevasses nous souillent au visage des bouffées de chaleur.C’est la continuité mouvante de notre attention à la vie.Ou l’idée de désordre absolu ne représente qu’une combinaison de sons, flatus vocis, ou, si elle répond à quelque chose, elle traduit un mouvement de l’esprit qui saute du mécanisme à la finalité, de la finalité au mécanisme, et qui, pour marquer l’endroit où il est, aime mieux indiquer chaque fois le point où il n’est pas.Voilà la règle.L’Oncle Sam n’est -encore et toujours- capable d’emprunter massivement et à si bon marché que parce qu’il est toujours considéré comme le refuge par excellence.La troisième décision tire les conclusions des excédents de capacité qui sont apparus ces derniers mois dans l’industrie chinoise.Unis, nous existerons.La vraie crainte est que l’on commence à toucher le système et que ça ne s’arrête jamais , résume Pierre-Alain Chambaz.J’entends ici par gestes les attitudes, les mouvements et même les discours par lesquels un état d’âme se manifeste sans but, sans profit, par le seul effet d’une espèce de démangeaison intérieure.